R8S
Photo
Videos
Recensement
Sondages

Actuellement
15 visiteur(s) en ligne
  Accueil    Reportages    Histoire    Infos    YoungTimers    Docs    Humeurs    Forum    Trophee Gordini    Contact

Commenter
Formulaire des commentaires
2016
JACQUES REDOIS
LE ''SORCIER'' DE ST NAZAIRE
SA MAXI 5...

par bis le

Histoires d'avant...ses copains...ses projets...ses restaurations...
les impressions du...

2016
NAISSANCE
D'UNE RENAULT MAXI 5 TURBO

Reportage MAXI 5 TURBO...cliquez ICI



2013/2015
Chronologie autour d'une "BOMBINETTE"
La saga d'un passionné

Essai Honda S800 Sport Auto 1966




20/12/2013
Reportage 2010 mis à jour avec de nouvelles photos



JACQUES REDOIS
Le temps des copains...


Renault 8 Gordini 1550 à injection et Renault Maxi 5 Turbo
(Découvrez sa passion mécanique…ses souvenirs de jeunesse
Visite guidée du "Sanctuaire"

Mise au point/réglage boîtier
d'allumage électronique MécaParts
sur Renault 8 Gordini
Texte/arrangement : bis / Jacques Redois
Crédit photos : Jacques Redois / bis
Merci à JM Cotteret (mille Miles) & JJ Mancel (Berlinette mag)



REPORTAGE 2013
ESSAI 2015
ICI


Sa passion mécanique commence dès l’âge de 14 ans
gonfler les deux roues le démangeait, Solex, Mobylette, Malagutti, Flandria etc…
lui rappellent de bons souvenirs

"A cette époque, on bricolait les ressorts du variateur de vitesses,
on supprimait le bridage à l’échappement ou la cascade de joints de culasse,
cylindre et carburateur étaient "modifiés" pour gagner des chevaux
et gratter de précieux km/h pour mettre l’aiguille dans le coin !"


SOUVENIRS DE JEUNESSE

Trois photos anciennes retrouvées par Jacques chez sa mère


Premier cyclomoteur Motobécane Cady offert par les parents pour son certificat d'études
(Pascal, son frère cadet est assis sur le cyclo)
PI, le moteur d’origine sera vite remplacé par un moteur de « bleue » non flottant…


La fameuse Renault 8 de son frère aîné motorisée par un 998cc à boîte 4 vitesses (première non synchro)
équipée façon Gordini avec des bandes de 5 cm couleur bleu France achetées en droguerie,
échappement double Rosi, écusson jupe arrière Gordini
(anecdote, mille misères pour avoir l'écusson chez le concessionnaire Renault,
la magasinière de l'époque ne voulait pas vendre le monogramme GORDINI
car la R8 n’était pas une vraie Gordini !)

Balade un dimanche sur la côte entre frères



PREMIERES VOITURES

A l’âge du permis (sans avoir le précieux sésame)
il achète une mini Austin Cooper et pour jouer les "grands" sortira la voiture jusque dans la rue,
avant de laisser le volant à son frère aîné !
Mini Austin Cooper et Simca Rallye 2







2013
Son dernier "BB"
A lire également, essai AUTO SPORT 11/1966

SOUVENEZ-VOUS
Honda S 800

(le virus l'avait gagné avec la préparation du moteur)





Bonjour à tous

2013
Notre "Sorcier" récidive avec une nouvelle SAGA passionnante

Jacques nous fait partager avec passion son nouveau défi
la restauration d'une petite Honda S 800,
"bombinette" qu'il connait bien pour l'avoir souvent cotoyée,
c'était il y a plus de quarante ans !



Laissons Jacques nous raconter :

HISTOIRES AUTOUR DE LA "BOMBINETTE" S 800

Sortie d'école en 1970,
j'ai trouvé mon premier emploi de mécanicien dans un garage toutes marques,
je me décide quand même à passer mon permis de conduire,
entre temps j'achète une Austin Mini Cooper que je démonte pour refaire la mécanique,
heureusement l'oportunité d'une épave d'Innocenti 1100 en parfait état mécanique
permettra de monter moteur/boîte dans la Mini Cooper.

Passant des roues de 13" aux roues de 10" la transmission tirait plus court
pour gagner en nervosité ! Tableau de bord et intérieur de "l'Italienne"
largement modifiés équiperont la Mini.

Le précieux sésame (permis) en poche,
je garde deux mois la Mini mais mon rêve depuis l'âge de 14 ans
se fixait toujours sur la Renault 8 Gordini 1300 !
Je vends sans peine la Mini Cooper pour acheter une Renault 8 Gordini
d'occasion ayant 96 000 kms; et là les déboires ont commencé,
il est vrai que je ne lui faisais pas de cadeaux,
les boîtes de vitesses se sont succédées (9 mois, 6 boîtes cassées)
à cause de démarrages sur les chapeaux de roues...



Ne pouvant plus financer les remises en état avec mon salaire,
elle sera vendue très rapidement mais à regret !

Un copain passionné de sportive me fait découvrir sa nouvelle acquisition une Honda S 800,
on peut dire que je suis tombé en extase,
il y en avait une à vendre en l'état à bas prix chez un concessionnaire Fiat
(1967, couleur grise avec échappement perçé).


Une fois remise en état
c'était un régal de conduire ce petit bolide, moins puissant qu'une Renault 8 Gordini
mais aussi nerveuse sur 400 m départ arrêté avec des régimes moteur à faire frémir...
si on laissait monter le régime moteur en première, on prenait 11 000 Tr/mn !

Mais cette mécanique demandait un contrôle régulier (allumage, carburation)



"ANECDOTE TRES CHAUDE"

Décembre 1972 dans le garage de mes parents,
pendant l'intervention sur les carburateurs
l'essence a coulé par gravité auprès de la chaudière à gaz,
lors de la remise en température des brûleurs...
le feu se propagea sur l'avant du véhicule qui a partiellement brûlé !


Le virus gagnait autour de moi,
un copain en a acheté une rouge de 1968 et nous sortions souvent ensemble
mais un jour après le démarrage, son bol de filtre à huile a éclaté,
hélas une fois réparée, nouvel incident...n'en voulant plus à cause des frais,
il me la vendra dans l'état, sa caisse bien plus fraîche, ma mécanique rejoindra cette voiture.
Curieux j'ai recherché la panne de l'ancien moteur,
en fait ce moteur avait été démonté en oubliant de remettre le clavetage
sur un axe de trou de graissage qui tournait sur lui-même
bouchant le dit graissage ! (logique mécanique)



Deux ans plus tard et après deux mois de mariage,
la famille s'agrandissant, on achètera chez le concessionnaire Fiat une Simca 1100 S plus familiale
(reprise de la Honda S 800 rouge rachetée plus tard par mon beau-frère);
entre temps avec un copain,
on s'est lancés dans les courses de Slalom avec une nouvelle "bombinette" trouvée sans moteur ni boîte,
pas de souci puisque j'avais en réserve la mécanique complète de la rouge
et les pièces de la grise fraîchement démontées.



Cette voiture était un modèle MK1 de 1967,
une fois équipée de jantes larges tôle DeltaMics NSU en 12",
cornets, échappement piste, arceau, ceintures, coupe-circuit,
nous avons fait quatre courses (classements raisonnables pour un début)



mais à la cinquième course,
on a tapé le coin d'un mur (carrosserie, 1/2 train avant et châssis)
La voiture avait souffert et budget familiale oblige, nous avons arrêté les frais.



Début 1975, je vends la Simca 1100 S pour une Simca Rallye 2 pratiquement neuve (16 000 kms),
excellente voiture mais pas aussi spacieuse et mythique que la Renault 8 Gordini 1300...
dans la foulée la Gordini que vous connaissez bien sera achetée.



En 1976 passionné de motos et tout particulièrement de 125 cc,
j'achète une Suzuki GT accidentée aux établissements Motorep nouvellement installés à St Nazaire,
Régis Guillemot le fondateur possédait une Alpine A 310 4 cylindres dont je réglais les carburateurs,
je connaissais bien ses ouvriers,
son magasinier Patrick Foucher possédait une très belle Honda S 800 jaune
équipée de sièges baquets Mod´Plastia, échappement piste et jantes DeltaMics alu (superbes),
je flaschais déjà sur cette voiture...
un soir de week end,
il se mit au fossé et enfonça tout l'avant gauche mais comme il se mettait à son compte
sur Nantes sans avoir le temps de la réparer, je lui ai rachetée.



Un carrossier de bonne connaissance était en admiration devant cette voiture
il me demandait de lui en trouver une pour la retaper,
j'avais encore celle qui avait fait du Slalom et nous avons fait un "troc"
ce qui m'a permis de remettre en état carrosserie la Honda S 800 jaune
avec laquelle j'ai roulé pendant trois ans avant de la vendre à un jeune qui habitait à cinq kilomètres de chez moi,
il l'a conservée deux ans et l'a fait reprendre pour acheter une Renault neuve chez le concessionnaire.



Incroyable, mon beau-frère habitant à cinquante kms de chez moi a acheté mon ancienne Honda S 800 rouge
que j'avais vendu quelques années auparavent chez Fiat !
Il a roulé deux ans et s'est mis au fossé (décidément...)



et comme l'avant était bien abîmé, il l'a laissée à l'abandon pour racheter une autre voiture.
Mon petit frère de 11 ans mon cadet également passionné d'automobile
venait juste d'avoir son permis et recherchait une voiture sportive,
il demande à mon beau-frère qui lui donne en l'état
mais il fallait quand même se remonter les manches pour la remettre en état !



Entre temps le gérant de la station service du concessionnaire Renault achète la Honda S 800 jaune
du parc occasion Renault et la peint en rouge.
Il participe à une épreuve au Rallye Côte d'Amour et se met au fossé pendant une spéciale
pliant l'aile avant gauche, n'ayant pas le temps de la réparer pour cause de mutation professionnelle,
celle-ci est remisée.
Membre de l'Ecurie Côte d'Amour comme lui,
il me demande de lui refaire un moteur Alfa Roméo 1750 en fournissant les pièces
en échange du service, il me donna la Honda S 800 que j'ai donné à mon "petit" frère
car en meilleur état que celle du beau-frère !


Refaite et peinte en jaune


Pascal roulera plusieurs années avec cette voiture
avant de s'en séparer pour des raisons familiales.



UN PEU D'HISTOIRE



"1948, naissance de la marque HONDA avec son fondateur Soichiro Honda,
cet homme passionné de compétition se lance dans la fabrication de motocyclettes
en construisant ses propres moteurs et se taille une réputation par la qualité
de ses fabrications et la performance de ses deux roues.
Il remporte plusieurs titres mondiaux en compétition avec un point culminant en 1966
avec les titres en 50/125/250/350 et 500.


Il n'y a qu'un pas à franchir pour ce compétiteur né qui s'intéresse aussi à l'automobile dès 1960
pour prendre part au Championnant du monde de F1.
Début 1962, le mini pick up T 360 sera le point de départ de tout les vans et pick-up d'aujourd'hui

Octobre 1962,
présentation de voitures sportives S 360 et S 500 baptisées K.car (voitures de poche au Japon)
la technologie issue de la moto est hallucinante,
moteur tout alu, double arbre à cames en tête, quatre carburateurs,
embiellage sur roulements, embrayage type F1 et des régimes à faire frémir
pour flirter les 10 000 Tr/mn !
Hélas ces modèles ne seront jamais importés car réservés au marché intérieur.

En 1964,
lancement de la S 600, puissance 57 ch à 8500 Tr/mn (100cv litre) vitesse 143 km/h,
souplesse accrue, boîte mieux étagée, freinage améliorée avec des tambours plus grands,
ce modèle sera décliné en coupé et cabriolet
Environ cinquante S 600 seront importées en Europe.

Salon de Paris 1966



Présentation de la S 800 MK1 puissance 70 cv DIN à 8500 Tr/mn proposée en coupé et cabriolet
avec des performances hors normes puisque cette petite boule de nerf
au km départ arrêté met une seconde dans la vue à l'Alfa Roméo 1300 Junior
pourtant considérée comme la référence sportive !
(Apartée technique, les tout premiers modèles S 800 au Japon avaient une transmission par chaîne,
corrigée pour les marchés extérieurs puisqu'équipée d'un pont rigide)
En 1967, il s'en est vendu 2300 exemplaires.

1968 verra le modèle S 800 MK2 modifié pour le marché d'outre atlantique
avec double circuit de freinage, feux de gabarit, clignotants plus gros,
poignées de portes encastrées et carburateurs aux nouvelle normes.
Hélas un réseau long à se mettre en place
et une impasse administrative de l'exportation vers les USA
condamneront cette petite machine. 1970, arrêt de la production.

Histoire de ces modèles HONDA

CLUB HONDA S 800

Essai SPORT AUTO novembre 1966

Honda S 800 en courses y compris "Les Constructeurs sans patente"






2013
LE PROJET



Amoureux fou de belle mécanique et ayant possédé quatre Honda S 800 dont
deux grises de 1967, une rouge de 1968 et une jaune de novembre 1970 certainement une des dernières importée
avec antivol de direction ayant appartenue à M. Patrick Foucher (fondateur des fameuses 4L GP4),
je recherchais une voiture d'exception et rare, le virus pour cette petite Honda m'a repris
pour éplucher les petites annonces, la perle rare a été trouvée sur internet (FranceTroc)
à 20 kms de chez moi !
Rendez-vous pris par téléphone,
j'ai pu découvrir cette petite Honda S 800 dans un bel état d'origine avec 57 000 kms
mais ayant besoin d'une bonne remise en forme
Décembre 2012, achat limpide puis roulage quelques jours avant de décider sa réfection.



L'ETAT A SON ARRIVEE

- Peinture grise d'époque tâchée de résine d'arbre
- Soubassement en très bon état, absence de rouille ou du moins superficielle
- Carrosserie sans corrosion
- Feux en bon état, pare-chocs avec chromes piqués
- Tapis usés, moquette à refaire, toile de pavillon jaunie, soufflet de levier de vitesses déchiré
- Mécanique, moteur tourne mal à bas régime, boîte de vitesses dure
- Pont non bruyant mais à contrôler, freins à dégripper, échappements arrière à remplacer
- Electricité tout fonctionne sauf la jauge à essence



OBJECTIF

En faire une voiture de belle présentation à partager avec les fans de ses belles années automobiles.
25 janvier 2013, feu vert pour la restauration avec l'objectif...
participer les 14/15/16 juin 2013 à :

La Franquette à Pistons
CLUB ARBRACAME


Choix difficile pour la couleur...ayant possédé deux grises, une rouge et une jaune,
je trouvais que la couleur jaune lui donnait un aspect plus sportif
comme l'était la Renault 8 S lors de sa présentation.

La voiture a été entièrement mise à plat, désolidarisation de la carrosserie du châssis,
mise à nue de la carrosserie, tout a été démonté jusque la moindre agrafe,
toutes les imperfections ont été traitées, dessous de caisse traité anti-gravillonage
puis passage en cabine pour une peinture à l'eau et un vernissage.


Le châssis mis à nu a été sablé pour appliquer une peinture noire châssis.
Remontage du train avant avec changement des protecteurs rôtules suspension et direction.



Contrôle direction, nettoyage et graissage.
Remplacement des roulements de roues avant.
Freinage : Dépose et réfection des étriers avant avec remplacement des flexibles et des plaquettes puis réglage
Remontage du pont
Remplacement des amortisseurs av et ar (combinés réglables)


Boîte de vitesses, démontage, nettoyage, contrôle des roulements et bagues synchros puis repose et réglage.



REFECTION MOTEUR

Démontage complet avec nettoyage, microbillage et contrôle des pièces
-Vilebrequin en très bon état (roulements et bagues de bielles)
-Pistons diam. 60, amorce de serrage (réalésage au diam 61 cm)
-Distribution remplacement chaînes et galets
-Embrayage, disque et mécanisme à remplacer
-Pompe à huile en bon état sera révisée
-Pompe à eau révisée avec montage du kit réparation
-Culasse surfaçage et rapport volumétrique 9.8/1, remplacement des soupapes
ADM/ECH et réfection des sièges, guides en bon état
-"Modification" des arbres à cames d'origine (fourniture Augereau) levée + 1mm
"pignons modifiés" pour réglage distribution,
"calage au comparateur" pour améliorer le couple
-Allumage électronique avec modification "maison"
-Carburateurs, remplacement de la rampe avec celle de la 1ère version, démontage des carburateurs, microbillage, remplacement des joints, pointeaux, aiguilles, puits d'aiguilles, vis richesse, remontage et réglage des niveaux
-Echappement, silencieux central en bon état apparent sera remplacé,
ligne arrière corrodée au niveau des silencieux sera modifié avec suppression
des silencieux et montage de sorties inox




MONTAGE CARROSSERIE

Remplacement de tous les joints, pare-brise, lunette, custodes, portes
moquette refaite, toile de pavillon, soufflet levier de vitesses,
pédalier de freins contrôlé et graissé,
montage d'un allume cigare et d'une radio d'époque (option)
Nettoyage et traitement réservoir d'essence.




LES PIECES RARES

Quand j'ai acheté cette voiture, elle était quasiment complète
(il ne manquait que le support de lave glace et la clef à bougie),
livret de bord et carnet d'entretien se trouvaient dans la boîte à gant.
Possédant une clef à bougie d'origine, elle a rejoint la trousse à outils
le support de lave glace a été trouvé sur les petites annonces du Bon Coin.
Curieusement pour cette auto rare,
on trouve encore de nombreuses pièces en occasion
mais la pièce la plus difficile à trouver en bon état reste l'embiellage.



LES PETITES GALERES

1ère mise en route
Le moteur démarre mais impossible d'accélérer, manque d'avance à l'allumage,
une fois corrigée ça marche après la mise en température, réglage de la carburation (synchro/richesse),
petite fuite d'huile par une vis du carter, après étanchéité
c'est une nouvelle fuite d'eau due à un collier desséré.

1er essai
La voiture paraît molle et la suspension est très dure,
au bout de 5 kms la voiture s'arrête
(pompe à essence en panne, en tapotant dessus elle repart ! )

Retour à l'atelier
Contrôle et modification de la courbe d'avance sur l'allumeur, manque d'avance à bas régime,
réglage des amortisseurs, remplacement pompe à essence par une pompe Facet,
nouveau problème, les pointeaux se mettent à fuire de façon aléatoire,
contrôle des pressions 180 g au lieu des 120 g d'origine, une seule solution,
monter un régulateur type King pour régler à 100 g

2ème essai
La voiture est plus nerveuse,
elle monte bien dans les tours avec un léger trou à l'accélération en reprise

Retour à l'atelier
Dépose des carburateurs et remplacement des gicleurs de ralenti par des 38 au lieu des 35 d'origine

3ème essai
La voiture démarre mieux à froid
elle n'a plus aucun trou en reprise et répond bien avec du couple dès 2500 Tr/mn



IMPRESSIONS



Quarante ans plus tard,
j'éprouve un réel plaisir à conduire cette voiture à la ligne originale et compacte,
bien sûr il faut faire abstraction de ses défauts de jeunesse,
suspension très raide avec roulis excessif, freins qui manquent de grippe etc...
en revanche, la position de conduite est géniale avec ce levier de vitesses qui tombe bien sous la main
et puis il y a cette superbe mécanique rageuse très avant-gardiste pour l'époque,
en bref ce modèle rare me comble et suis très heureux de partager mes aventures autour de ce modèle.



Rassurez-vous, la passion de Jacques reste intacte
(Voir ce flambant 812 Gordini refait à neuf)





Merci à Jacques de partager avec R8GORDINI.COM ces belles années
et chapeau l'artiste pour la restauration de cette Honda S 800
une remise en ordre qui d'ordinaire représente
un long chemin, même pour l'amateur éclairé !

Bien amicalement
Patrick



1970
première Renault 8 Gordini


(il cassera 6 boîtes de vitesses en 9 mois)
Il dira : "Le couple et les planétaires de cette boite 5 n’aiment pas les démarrages trop vigoureux"
…avec l’expérience il s’est assagi mais son coup de volant est toujours aussi mordant !


QUIZZ


L’insolite...
dans la cage moteur de sa Renault 8 Gordini 1296cc


BRAVO à Jean-Michel, sa réponse ICI



1975
il achète sa Gorde fétiche qu’il envoûtera avec différentes mécaniques 1255/1296
gavés par des Weber 40/45 puis des 1440/1550 avec systèmes d’injection type Kugelfischer
qu’il fera évoluer, plus d’une année sera nécessaire pour faire fonctionner correctement le système d’injection.


(Sa 1440 injection marchait comme une balle et suscitait la curiosité
lors des rencontres au Mas du Clos des années 80)





Jacques parle avec émotion de sa Gorde qu’il possède depuis 35 ans,
ça vous marque un homme !

mille Miles n°24
(8 pages d'essai)

ICI



LES PREPARATIONS « MAISON »

Son premier atelier chez ses parents (garage en préfabriqué aménagé)



…du coeur à l'ouvrage


Troisième évolution du 1440cc injection et quatrième évolution du 1550cc injection





Prototype COTTIN

Première préparation moteur 1440cc injection



1550cc, un système d’injection spécifique sera développé


1994, son fils Stéphane 16 ans est déjà tombé dans le "chaudron"
(préparation du prototype Cottin)



Présentation Prototype Cottin
ICI



Moteur 1565 d'Alpine A 110 en 1860cc
vilebrequin, culasse, bielles et montage d'injection
"tout est fait à la main"
(allègement, polissage, fabrication des volets 45 sur la base
de carburateurs Weber 40 coupés et réalésés)
adaptation injection Kugelfischer BMW 2002 TII modifiée






Renault 1800
(aperçu montage moteur)

1 / soupape d’origine, 2 / soupape modifiée, 3 / carburateurs coupés





Pour un très bon ami, il a construit ce moteur 1440 cc
qui était le premier montage pour l'entraînement de la pompe injection par l'extérieur,
c'était aussi la deuxième fabrication d'un carter "fait maison"
dans une masse alu pour la protection de la courroie





Moteur Peugeot samba groupeB monté en injection Kügelfischer
avec pompe Peugeot 504 modifiée !





Il ne s’arrête pas aux moteurs, les BV sont aussi sa marotte avec la construction
d’une boîte R12 Gordini type 365 à trompettes avec couple Alpine 1600 SC




Une boîte 353 sera modifiée avec 6 rapports pour sa Renault 8 Gordini !


Pour maîtriser la grosse cavalerie de sa Gordini, un freinage à double étriers !



Dans les années 90, il réalise pour son ami Roger Onffroy de Vérez
une bv 5 montée sur la Dauphine Proto du constructeur éponyme
en y adaptant un boîtier différentiel spécial et de gros cardans.


(Il développera spécialement pour cette Dauphine
une injection Kugelfischer d'origine BMW 2002 TII "modifiée"…)



Six longues années ont été nécessaires pour achever son dernier "bébé" une Renault Maxi 5 Turbo…

Plusieurs développements

un 1470cc de 264 cv pas assez coupleux à son goût laissera la place au 1688cc de 305 cv,
après la dernière mise au point d’injection…350 cv lui semblent suffisants
d'autant qu'avec le couple, l'auto est utilisable en haut comme en bas.

Les détails qui font la différence...plaque alu démontable pour le réglage
du pignon de distribution dans le véhicule et carter d'huile
en alu d'une capacité de 7 L


Passage au banc moteur avec M. Fresneau pour affiner les réglages


Jacques est un perfectionniste


BERLINETTE mag n°25/26/27/28
(sa Maxi 5 à la loupe...)

ICI





LES SORTIES

1984, Puits d'Enfer aux Sables d'Olonne & amitié complice
avec son ami Bernard Meignan (également possesseur d'une Gorde 1550 injection)



1988, Montlhéry


La Châtre



Le Vigeant



Le Mans (Honda maison blanche)



Mas du Clos


Dans les années 90 avec ses amis


(gauche à droite) Bernard Leclair Alpine A110 1550cc/injection, Bernard Meignan Renault 8 Gordini 1550cc/injection,
Roger Onffroy de Vérez Dauphine 1596cc/injection et son fils Stéphane sur Cottin 1550cc/injection


(gauche à droite) Roger Onffroy de Vérez, Jacques Redois


30ème anniversaire de la Renault 8 Gordini sur le circuit de Lohéac,
Jacques sera interviewé par Dominique Chapatte (M6 Turbo)



(gauche à droite) Jacques Redois, Bernard Meignan, Jean Ragnotti, Daniel Maurice et Roger Onffroy de Vérez





La passion du deux roues ne l’a jamais lâché pour avoir restauré 17 cyclos, Solex, Motobécane, Peugeot, Malagutti, Flandria, Testi.
Pour l'histoire, il s’est inscrit au dernier Tour de Bretagne avec une Mobylette bleue mais les conditions météo en ont décidé autrement !

LES CYCLOS DE SA JEUNESSE





St Nazaire
Visite guidée d'un "Sanctuaire"





Jacques Redois, le maître des lieux


SON ATELIER

Dès l'entrée, les Renault sportives sont bienvenues avec la Maxi 5 sur le pont, une Alpine GTA Mille miles dort sous sa housse quant à la Gordini 1550 injection, elle nous chantera une douce mélodie après un mois de sommeil !



Dans les années 80/90, il a pu acquérir de l'outillage à vous faire rêver !


Perceuse fraiseuse Promac, petit tour combiné fraiseuse Wabéco, gros tour Gallic et banc d'allumeur Souriau complète l'univers de ce passionné !


Autre rareté, ce petit meuble à tiroirs pour y stocker, gicleurs, buses, flotteurs Weber !





Mise au point allumage R8 Gordini

Mise au point allumage R8 Gordini

Depuis la dernière intervention mécanique

voir reportage
3/4 octobre 2009 AUTOBROCANTE LOHEAC
SPECIAL GORDINI


La Gorde présentait des coupures et ratés
symptomatiques de l'allumage, une programmation du boitier électronique à avance
programmable s'imposait, Jacques disposant d’un logiciel m’a gentiment proposé d’y remédier

Après contrôle du calage distribution et allumage :
2.75 de levée à l'admission
3.15 de levée à l'échappement

Des valeurs inversées pour un bon fonctionnement
(distribution et réglages de base sont à reprendre)

Dépose boîte à air, rampe de carburateurs, cloison radiateur pour accès au carter de distribution.

1er constat, la chaîne est détendue



Travaux sur allumeur



(contrôle vertical de l’axe, celui-ci est remplacé après perçage et alésage, remplacement du TOC)



Distribution


Usure anormale de la chaîne, (remplacement chaîne, pignon, tendeur)
pour faciliter les réglages mise en place d’un pignon réglable
Réglage du PMH poulie en place
Contrôler/PMH les distances d’ouvertures et fermetures des soupapes admission et échappement



Réglage aux comparateurs


1- Régler les jeux aux culbuteurs 20/30
2- Mise en place de l’outil avec les deux comparateurs ADM/ECH
3- Mettre piston PMH/poulie (soupapes en balancement)
4- Mesurer les valeurs d’ouverture ADM / PMH / fermeture ECH
5- Régler à l'aide du pignon réglable d'arbre à cames



Carburateurs

Important : La cylindrée détermine les valeurs / préparation interne AAC et soupapes


1- Démontage et vérification des jeux
2- Démonter gicleurs principaux, ralenti et pompe de reprise
3- Contrôle des calibres
4- Contrôle des niveaux de cuve
5- Reprise des diamètres de buses (en rapport avec la cylindrée)
6- Synchronisation

Avec l'expérience, les recettes et modifications sont "maison"



Appareil à dépression Weber


Ancien appareil de mesure Weber avec tube diagnostique fixé sur admission, il permet la parfaite synchronisation entre les cylindres 2 et 3 par équilibrage des volets


On joue sur la synchronisation pour ces mêmes valeurs au ralenti.



Programmation boîtier MécaParts

Positionnement du boîtier sur une plaque alu (radiateur 7mm ép.)



Passage au banc / Branchement PC
Contrôle de la courbe initiale
Modification des tableaux suivant les valeurs et données moteur
Enfin initialisation

Sté MECAPARTS
(ALLUMAGE PROGRAMMABLE)

ICI



Banc Bosch

TNT (ancien Minitel rose…)
Passage au banc (très important)
Contrôle courbe d’avance (Strombo et déphasage)
Contrôle CO
Allumage/Etincelles
Ralenti



Fin des travaux, vue d'ensemble




Essai


Les nouvelles valeurs, 3.20 de levée à l'admission et 2.70 de levée à l'échappement ont permis à cette mécanique Gordini de retrouver sa souplesse sans aucun trou même en accélération franche, le couple moteur est utilisable dès 2000 t sans rechigner jusqu'à 7500 et plus...
Le "Sorcier" de St Nazaire ne faillit pas à sa réputation

Je remercie Jacques pour m'avoir ouvert ses archives personnelles très précieuses à la rédaction de ce reportage et pour la mise au point technique de la petite Gorde.

A très bientôt

Bien amicalement
Patrick



PASSIONNES
Jacques Redois n'est pas avare de bons conseils, pour le contacter son email


ICI





Note:
20/12/2013
Reportage 2010 mis à jour avec de nouvelles photos



Votre Nom:

Votre e-mail :

Sujet :


Commentaire: