R8S
Photo
Videos
Recensement
Sondages

Actuellement
20 visiteur(s) en ligne
  Accueil    Reportages    Histoire    Infos    YoungTimers    Docs    Humeurs    Forum    Trophee Gordini    Contact

Statistique Top10 Accés direct aux commentaires
SERGE, 10 GORDINI SUR 40 ANS
UNE VIE EN BLEU

Posté le par bis

Compétition



Un parcours passionné

Début de la vie en BLEU dès l'âge de 12 ans...

26 avril 1974
Permis de conduire en poche, début d'une belle aventure

04 mai 1974
Une vie en bleu va commencer !



Serge nous raconte...

Mise à jour
17/02/2016
Documents insolites
en fin de reportage



Texte - Photos : Serge L. / Mise en page : bis




PARCOURS INITIATIQUE

Dès l'âge de 12 ans, je m'intéresse à la R8G au travers des revues,
L'AUTOMOBILE, MOTEURS, ECHAPPEMENT, VIRAGE, AUTOPOP, SCRATCH...

26 avril 1974
Permis en poche...

04 mai 1974

Achat de ma 1ère auto !!
Une RENAULT 8 GORDINI BLEUE en 1ère main, 1967,
strictement d'origine, 1255cc, BV5, 130000 kms, jtes de 15"



Septembre 1974

Le 1255cc fume bleu et consomme pas mal d'huile...
Réfection moteur, c'est le début d’un long apprentissage en mécanique !
Une relation de mon père me fait connaître les Ets FERRY situés à Asnières,
et leur achète un carter d'huile en alu de 5 L,
Une belle rencontre, Michel KAMBRUN
, cet excellent metteur au point sera un peu mon "mentor"
et me transmettra quelques bons conseils en mécanique
Une sacrée référence,
les voitures de course remplissent son garage MK Automobile
à Rueil Malmaison (92)
dont une splendide barquette DANGEL en 1440cc grimée "DUCKAM'S",
ce dernier m'apportera également d'excellents conseils pour l'avenir
je précise que Michel Kambrun sera l'oreille "SÛRE" pour mes carburateurs...
Comme tout Gordiniste de mon époque des transformations ont suivi,
quelques économies permettront d’équiper cette Gordini, arceau 4 points,
jantes DeltaMics, pot DEVIL puis une peinture complète en NOIRE



Anecdote :

En montant sur Montlhéry par l'autoroute avec la Gordini
et après avoir lâché les chevaux !!!
Le voyant rouge s'est allumé...
contact coupé, je me stationne tout tremblant,
de peur d'avoir cassé cette mécanique 1255 G,
à l'ouverture du capot moteur, l'huile ruisselait de partout,
je découvre que l'huile sortait par l'embase de la cartouche d'huile,
le frottement de l'écrou de l'axe de carburateur avait provoqué une coupure sur la durite !
Les Gordini qui ont suivi ont été méticuleusement contrôlées sur ce point...


1980

Achat d'une R8 avec CG R1134, mécanique complète de 1300 G
dans le même temps achat d'une caisse de R8G 1300 sauvée de la destruction !...


La corrosion est très présente et perforante...
je me décide malgré tout à la démonter pour la refaire,
commence alors une première et longue restauration
en découpant les parties malades conservées, j’utilise des cartons
pour former des "patrons" qui seront transférer sur de la tôle,
un ami effectue les soudures (2 passages de roues arrières seront ainsi refaits)...
une calandre neuve sera posée, traitement au Rustol, apprêt, peinture,


je m’improvise sellier…1er montage du ciel de toit,
dans la foulée les sièges seront refaits avec le démontage du skaï, nettoyage et remontage
côté mécanique, un 1296cc rejoindra la BV5 révisée



les petits freins d'origine seront également refaits à neuf

Un radiateur d'eau prendra place à l'avant avec la réalisation
des pattes de support en alu « maison »
pour fixer le radiateur de Simca 1100 modifié,
petite modification personnelle,
deux piquages sur les tubes d'eau avant pour le radiateur de chauffage
(suppression des deux longues durites qui l’alimentait depuis la pompe à eau,
les deux sorties seront obturés par des embouts de R16,
l’environnement moteur était plus clair)

A cette période suivant mes sorties,
la Gordini était équipée en jantes de 15" ou avec les DeltaMics !




Cette Gordini marchait pas mal,
je suis souvent parti en WE et en vacances
avec en prime le siège "bébé" à l'arrière

La famille s'agrandit…un deuxième siège "bébé" équipera cette Gordini


Les sorties :

Montlhéry


Croix en Ternois et surtout trois fois le MAS du CLOS

LE MAS du CLOS dans les années 80



Cette période glorieuse pourrait réveiller la mémoire de participants !
Ils pourront me contacter par email ICI

En 2015, ça laisse rêveur ???



ICI PHOTOS MAS DU CLOS 1980


1983

Pour le quotidien, j'utilise une R12 Gordini de 1973 jaune



1ère main et strictement d'origine, très bonne auto familiale,
le moteur sera revu ainsi que la BV5, cette R12G me sera volée...

L'époque des copains...




1986

Achat avec mon ami Michel (décédé) d'une R8G blanche
qui dort depuis pas mal de temps le long d'un trottoir dans le 78,
on va la sauver de l'ennui !


La caisse est en très bon état sauf le passage d'eau dans le coffre avant
qui sera refait, démontage partiel, grosse révision
puis revente à un jeune qui rêvait de Gord !

Anecdote :

Il se passe quelques mois, le père de ce jeune me téléphone
pour demander si ça m'intéressait de racheter la voiture !
Son fils avait cassé le moteur, affaire conclue,
je l'ai remise en état puis revendue.




Entre temps quelques restaurations pour des amis
qui touchaient peu à la mécanique, A110 1300 G, Méhari etc...


Dont une très rare A110 VA cabriolet, 1255G, BV5 !!!..


Curieuse Alpine avec des phares additionnels d'A110
et un arrière d'A108 !!!
(son propriétaire possède une superbe collection d'Alpine)

Anecdote :

Lors d’une sortie à Montlhéry pour valider mes travaux,
impossible de dépasser le 110 km/h, étrange pour un 1255 !...



Les freins étaient bouillants… diagnostique,
tige de poussée du maître cylindre à régler
(souci réglé sur l’herbe du parc fermé du circuit)


Achat toujours avec mon ami Michel d'une R12G groupe 2
(très méchante)
1596cc, BV5 courte, vitres plexi, autobloquant, négatif av
Cette auto courrait en Rallye avec M. Villain...


J'ai fait quelques sorties avec ce bolide...OUF !!!
Très difficile à piloter à cause de la lourdeur du train avant avec les grosses roues


1989

Le virus R12 Gordini me reprend, une 1ière main d’à peine 100 000 kms

est à vendre sur Marseille,
un aller Paris/Marseille par avion avec un retour par la route nationale,
un bon relais château, la belle se retrouve sur Paris.
L’embrayage est à revoir, sinon elle présente bien
mais sera entièrement revue, peinture faite dans un lycée professionnel,
moteur en 1565cc, changement des synchros.


Pose des bandes blanches et achat de 4 pneus Michelin XAS FF
sur des jantes "Fergat" soigneusement refaites par mes soins,
deux baquets.
Je l’utiliserais lors de week end et sorties Clubs dont une visite
du Musée personnel de M. BARDINON au Mas du Clos.
1992, exposition lors de portes ouvertes à Argenteuil


1991

Restauration d'une R8 Gordini 1300 pour un ami (Claude Maurel)




Cette R8 Gordini bleue avait une très belle caisse,
pas un seul point de corrosion !...
La peinture sera refaite dans un lycée professionnel
mécanique d'origine, 1255cc, BV5, intérieur de série,
jantes larges, mon ami laissera cette R8G sans les bandes blanches,
pourquoi pas ?...




1999

Achat d'une Renault 8 Major...
pour l'apprentissage à la conduite accompagnée de mes deux garçons


2002

On décide avec mes enfants de restaurer une R8G 1300
(ça me motive d'autant qu'ils aimeraient bien en faire leur métier)

on épluche les petites annonces…
la belle est trouvée mais ce sera une R8G 1100, R1134




C’est une très belle caisse de 1965 avec toutes ses pièces empilées
dans des cartons, début d'un joli PUZZLE !!!

Mais surtout un bel apprentissage pour les deux garçons…



Le moteur confié à FERRY Développement sera monté en 1108cc,
carter alu 5 L, carbu SOLEX 40, BV4


Intérieur d’origine, arceau 3 points, Delta-Mics en 4.5

Cette Gordini 1100 fera l’objet d’un essai dans AUTO-PASSION N°10


Anecdote :

Lors de l’inventaire des pièces moteur, il manquait une bielle !
En consultant le registre des propriétaires de R8G
(merci J.M. NORMAND),
je prends contact avec un Gordiniste Claude PRUNIERE,
lui explique ma recherche, aussitôt il me propose une bielle de 1100 G
(spécifique au 804-00)
qui sera démonté de l’un de ses moteurs. Merci Claude


Cette restauration complète sur deux années a permis à mes deux fils
un joli tremplin dans le monde de l’automobile,
l’un est carrossier et le second en mécanique poids lourds,
aujourd’hui tous les deux exercent avec de belles responsabilités


2010

Retraite et nouvelle vie dans le 06

2011

Je prends contact avec Vincent Lanthony et lui achète sa R8G R1134
(sans mécanique) avec laquelle il courrait en Maxi1000

Voir reportage Berlinette mag sur cette "1100G Maxi1000"






Après plusieurs saisons en compétition,
la R8G est démontée,
la corrosion commence à attaquer les passages de roues arrières
Restauration complète en gardant l'esprit "Maxi 1000"
avec la nostalgie de mon ancienne 1100G

- FERRY Développement
réalisera un joli 1296cc préparé
- Carter alu 5L
- BV 5 révisée
- Train avant négatif
- Direction directe
- Double circuit de freinage
- Maître cylindre 22
- Jantes CMR en 5", pneus Yokohama 155/65.13
- 2 baquets d'époque
- Arceau 3 points de la Coupe
- Echappement d'origine
- Pare-chocs avant et AR sans les crosses

LA STAR


PHOTOS A DECOUVRIR ICI

Photos retrouvées en compétition
(source A. Falip)







A noter,
l'histoire sympathique de cette R8G 1100,
la caisse a été refaite à nue dans les années 80 par Tony DalMolin
qui avait réalisé un magnifique pédalier "maison"
en alu pour "le talon pointe",
les précédents propriétaires sont M. Soleil, M. Falip et Vincent LANTHONY

Aujourd’hui après 30 ans de courses,
je l’utilise en promenade sur les routes de l’arrière pays Grassois et Niçois.

Clin d'oeil à : Jacques, Jean, Michel (décédé), Claude, Jean-Claude, Abdé,
Vincent, à toute l'équipe de Ferry développement, à mes fils

Sportivement
Serge

Bonjour à tous

Je remercie Serge pour son implication à la réalisation de ce reportage.

Si toi aussi Ami Gordiniste tu as des archives photos
et quelques belles histoires,
n'hésite pas à me contacter par email ICI

Amicalement
Patrick












Re:
SERGE, 10 GORDINI SUR 40 ANS
UNE VIE EN BLEU

par claude prunière (nicole.lafaye0624@orange.fr) le Dimanche, 09 août 2015 à 15:35

Bonjour

Merci Serge pour ce reportage sur ta vie de gordiniste, et surtout de passionné, tu m'a cité pour la bielle que tu recherchais à l'époque, comme quoi pour une bielle on fait de belles rencontres, et tu m'a renvoyé l'ascenseur avec un 1300 Gordini Mignotet que tu possédais et que tu m'a vendu à un prix défiant toutes concurrence(moteur que je possède toujours)merci encore.
Je te souhaites bonne route avec ta dernière Gorde, elle est entre de bonnes mains.

A bientôt

CLAUDE


Re:
SERGE, 10 GORDINI SUR 40 ANS
UNE VIE EN BLEU

par patrick (bis@r8gordini.com) le Mercredi, 20 mai 2015 à 15:22

Bonjour Jean-Marc
Le dernier MM a retenu mon attention et notamment l'essai de la Berlinette A108, en effet
un reportage passé sur www.r8gordini.com trace le parcours d'un ami Gordiniste Serge Leclerc, lequel a restauré dans les années 90 une très rare A110 1255VA cabriolet !
A découvrir quelques photos de cette petite Berlinette qu'il qualifie de curieuse voiture avec son avant de Berlinette A110 avec 4 phares et un arrière d'A108, peut-être pourrais-tu m'en dire un peu plus pour compléter cette histoire passionnante ?
Patrick

--------------------
Bonjour Patrick,
Il s'agit en effet d'un des derniers cabrios A110 sortis, sans doute en
1969.
En fait les cabrios A108 ont des feux AR de Dauphine (retournés), et les
cabrios A110 ont des feux AR de 4L Super.
L'arrière est donc un poil différent, il n'y a pas non plus d'ouies
latérales, le refroidissement se faisant au dessus à l'arrière du capot
moteur (comme pour la R8 dont il emprunte la mécanique).
Le cabrio A108 a, entre la capote et le capot AR, les bouchons d'eau et
d'essence, il n'y en a plus sur le cabrio A110...
Les premiers cabrios A110 n'avaient que 2 phares et 2 compteurs (de 1963 à
1967-68 env., et les derniers, en 69, ont bénéficié des double phares et des
3 petits compteurs entre les 2 grands)
Voilà mon ami,
Amitiés avec un A Alpine,
Jean-Marc

Ajouter un commentaire